Comment hacker avec Lucky Patcher

Pour hacker des jeux et des applications avec Lucky Patcher, il ne faut pas être  ingénieur aéronautique ni rien du genre. Il suffit de suivre les démarches suivantes pour appliquer des hacks aux différentes applications que vous ayez installées :

  1. Démarche 1 : premièrement, vous avez besoin d’un appareil rooté. Souvenez-vous que c’est la manière d’acquérir les autorisations de superutilisateur, c’est-à-dire, les autorisations qui permettent de modifier certains aspects critiques du système d’exploitation (il vaut mieux savoir à quoi toucher).
  2. Démarche 2 : ensuite, il faut exécuter l’application et chercher dans la liste les applis que vous veuillez hacker.
  3. Démarche 3 : après la sélectionner, vous pourrez ouvrir le menu de cracks. Souvenez-vous que chaque application est marquée avec un code de couleurs et celles qui sont en orange sont des applications de système que, à moins que vous sachiez exactement ce que vous faites, vous ne devriez pas y toucher si vous voulez éviter de compromettre le fonctionnement de votre smartphone ou tablette.
  4. Démarche 4 : maintenant, vous devez éliminer la vérification de licences. Sur le menu qui apparait, vous devrez sélectionner le menu automatique et attendre que tous les patchs s’appliquent.
  5. Démarche 5 : une fois le processus terminé, le processus va à l’application en question et vérifie comment vous pouvez faire des achats in-app sans dépenser d’argent.

De toutes les manières, nous devons vous faire penser à certaines choses : pour commencer, si vous essayez d’hacker des jeux ou des applications qui se connectent à des serveurs en ligne (comme par exemple les jeux multijoueur) vous serez facilement détecté et banné du service. D’une autre part, les achats in-app est la méthode par laquelle beaucoup des développeurs financent le développement de leurs applications, leur travail. Et personne ne peut ni aime travailler gratuitement… vous non plus.