A propos des couches de Photoshop

Les couches de Photoshop, la grande star d’Abobe, sont comme une version numérique de feuilles de films plastic empilés les unes sur les autres. Elles permettent de travailler avec une photographie de façon non destructive. C’est-à-dire, sans modifier les pixels d’origine de l’image. Leur utilité est variée : par exemple, pour créer une composition avec plusieurs images, ajouter du texte à l’image, ajouter de différentes formes avec des graphismes vectoriels… de plus, appliquer un style de couche simplifie l’ajout d’effets spéciaux comme des ombres parallèles ou une sorte d’éclat.

Le travail par couches de Photoshop fait bien plus flexible l’édition, en pouvant placer le contenu par-dessus ou changer l’opacité pour qu’elle soit plus ou moins transparente.

Quant à l’organisation, chaque nouvelle image a en principe une seule couche. Cependant, le nombre, l’ensemble et les effets que l’utilisateur peut ensuite ajouter sont uniquement limités par la mémoire de l’ordinateur.

Pour travailler avec les couches de Photoshop, il faut accéder sur le panneau Couches. Sur ce menu, l’utilisateur peut gérer les groupes, qui permettent d’organiser  les couches d’une façon logique pour qu’il puisse mieux regrouper son travail.

Il existe aussi les calques de réglage. Ceux-ci semblent dépourvus de contenu mais en réalité ils servent à régler les couleurs ou les tonalités qui affectent aux couches inférieures. C’est pour cette raison que nous faisons référence à l’édition non destructive car l’utilisateur peut modifier certains paramètres de l’image et respecter ses pixels, sans ne rien altérer de l’image d’origine.

Il y a aussi les objets dynamiques liés, des espèces de couches spéciales qui contiennent au moins une couche de contenu. Ils peuvent aussi se transformer sans modifier de pixels et même les travailler comme des objets indépendants.